Bourgogne blanc et rouge

Par Geoffroy
vendredi 16 octobre 2009
par  Geoffroy
popularité : 100%

JPEG - 37.8 ko
La terrine de faisan !

Dégustation du 16 octobre 2009 Geoffroy Sainte-Claire Deville

La Côte de Nuits

1) Localisation

La Côte de Nuits viticole est une mince langue de terre, de 200 à 800 mètres de largeur, qui s’étend sur une vingtaine de kilomètres au sud de la banlieue de Dijon, jusqu’à Corgoloin (nord d’Aloxe-Corton ; voir carte).

A l’exception du rosé de Marsannay, elle ne fait que du rouge ; le blanc y est anecdotique.

Elle traverse quatorze communes viticoles de prestige le long de la route des grands crus. Sa superficie est de 3 806 hectares. Le vignoble des Côtes de Nuits comprend du nord au sud les AOC suivantes : • Marsannay, répartie sur les villages de Marsannay-la-Côte, Chenove et Couchey. Le vignoble recouvre 208 hectares, réparti en 20 % de rosé, 15 % de blanc et 65 % de rouge. • Fixin qui n’a pas de grand cru mais quelques premiers crus très réputés. D’une superficie assez faible, le vignoble est situé sur la commune de Fixin, l’AOC communale fixin couvre 89,26 hectares produisant essentiellement des vins rouges auxquels il faut ajouter les 13,92 hectares des premiers crus tels que le Clos-Napoléon, la Perrière, les Hervelets, les Arvelets ou le Clos du Chapitre. • Gevrey-Chambertin, située sur les communes de Gevrey-Chambertin et Brochon. Le vignoble s’étend sur une superficie de 433,91 hectares pour les appellations village et premier cru. Elle ne produit que des vins rouges. Sa renommée vient des grands crus chambertin (14,1 hectares), chambertin-clos-de-bèze (14,40 hectares), chapelle-chambertin (5,49 hectares), charmes-chambertin (29,57 hectares), mazis-chambertin (8,4 hectares), griotte-chambertin (2,7 hectares), latricières-chambertin (7,1 hectares) et ruchottes-chambertin (3,07 hectares). Ces huit grands crus ont un caractère puissant, charpenté, riche en matière. • Morey-saint-denis, située sur la commune de Morey-Saint-Denis. Le vignoble constitue avec 90,74 hectares (village et premier cru) une des plus petites appellations communales de la Côte de Nuits. Il est exploité presque exclusivement en vins rouges. Les cinq grands crus de la commune (uniquement en rouge) sont les clos de tart (7,53 hectares), clos-saint-denis (5,45 hectares), clos de la roche (17,20 hectares) et clos-des-lambrays (8,30 hectares). Une petite partie du bonnes-mares (1,5 hectare) est présent sur la commune de Morey-Saint-Denis, partagé avec Chambolle-Musigny (13,25 hectares). Bien que la production de Morey-saint-denis soit principalement en vins rouges, l’appellation propose également une petite quantité de vins blancs. • Chambolle-Musigny, située sur la commune de Chambolle-Musigny. D’une superficie de 148,16 hectares exploité uniquement en vins rouges dont le grand cru musigny (10,51 hectares) et une grosse partie des bonnes mares (15 hectares avec les deux communes). • Vougeot, d’une superficie de 15,86 hectares et situé sur la commune de Vougeot. Sa production donne presque 80 % de vins rouges et 20 % de vins blancs. • Clos-Vougeot, grand cru renommé, situé sur la commune de Vougeot. Il couvre une superficie de 50,60 hectares, exploitée exclusivement en vins rouges. Voir aussi le Château du Clos de Vougeot. • Les AOC d’Echezeaux et grand Echezeaux, deux grands crus, situés sur la commune de Flagey-Echezeaux. Ils représentent une superficie de 36,34 hectares pour le premier et 8,04 hectares pour le second. Ils produisent uniquement en vins rouges. • Vosne-romanée, situé sur les communes de Vosne-Romanée et Flagey-Echezeaux. 150,48 hectares en appellations village et premier cru, exploités uniquement en vins rouges. Les grands crus d’une superficie totale de 27,11 hectares : romanée-conti (1,63 hectare), richebourg (8,03 hectares), la romanée (0,85 hectare), la tâche (6,06 hectares), romanée saint-vivant (8,71 hectares) et la grande rue (1,65 hectares). • Nuits-Saint-Georges, situé sur les communes de Nuits-Saint-Georges et Premeaux. Il s’étend sur une superficie de 308,22 hectares, exploité presque exclusivement en vins rouges. Puis viennent les AOC régionales : • Des côte-de-nuits villages, cette appellation s’étend sur 163,5 hectares et produit surtout des vins rouges. Elle est réservée uniquement à cinq communes : Fixin, Brochon, Premeaux-Prissey, Comblanchien et Corgoloin. Et des Bourgogne hautes-côtes-de-nuits, implantés sur vingt communes, d’une superficie de 680,08 hectares exploités en grosse majorité en vins rouges (17 % de vins blancs seulement). • Du bourgogne le chapitre, situé sur la commune de Chenôve. Il s’étend sur une superficie de 5,24 hectares. Cette appellation produit du vin rouge, du vin rosé et du vin blanc. Et du bourgogne montrecul, situé sur la commune de Dijon, au lieu dit de Montrecul. Il comprend une superficie de 16,11 hectares. Du vin rouge, du vin rosé et du vin blanc sont produits dans cette appellation.

2) Caractères des vins rouges de la Côte de Nuits

Leur robe est vive, du rubis foncé jusqu’à la cerise noire. Leurs arômes suggèrent la framboise, le cassis, la groseille ainsi que le noyau, la réglisse, les épices. Egalement au rendez-vous, la rose, la violette, la mousse et le sous-bois. Au palais, puissance, opulence et élégance s’unissent pour composer un corps entier et complexe, plein de sève et d’une chair voluptueuse, destiné à 10 ans au moins de garde.

3) Vins rouges dégustés

Marsannay 2001 de chez Jacques Kohut C’est la seule appellation communale tricolore en Bourgogne, sur un total de 500 ha. Récemment, la commune s’est remise à faire du rouge et du blanc en AOC Marsannay, mais elle est connue surtout pour son rosé en AOC Marsannay rosé. 100 ha donnent 6.500 hl d’un des plus délicieux rosés de France, ample et frais, à l’arôme de fraise ou de cassis.

Fixin 2001 de chez Jacques Kohut 200 ha de la commune ont droit à l’appellation Côte de Nuits-Villages, sous laquelle les vins sont vendus pour la plupart, l’appellation Fixin simple n’étant guère revendiquée. Celle-ci est attribuée à 150 ha de Fixin, Fixey, et Brochon, qui produisent 6.000 hl de rouge, le blanc étant confidentiel (60 hl). Le Fixin, d’un rouge profond, assez riche en alcool et fortement bouqueté, souvent tannique, solide et de bonne garde, offre l’un des tout premiers rapports qualité/prix de Bourgogne. Les 5 Premiers Crus occupent 24 ha au pied des coteaux à l’ouest du village, près de la Villa-Napoléon Ce sont : • Le Clos de la Perrière (monopole de Philippe Joliet), chef de file de la commune • Clos du Chapitre, Clos Napoléon, Les Arvelets et Les Hervelets.

Nuits-Saint-Georges 1993 des Hospices de Nuits Saint Georges La commune produit non seulement des rouges généreux, mais aussi des marcs, du Crémant de Bourgogne, et le cassis de Bourgogne. Les 315 ha de l’appellation communale (dont 100 en Premiers Crus) sont situés sur Nuits-Saint-Georges et sur une partie de Prémeaux. Ils donnent 12.000 hl. Pas de Grand Cru ici, mais une quarantaine de Premiers Crus riches et capiteux, dotés d’une solide charpente. Bien que faits plus tôt que les vins de Gevrey, ils demandent à être attendus de 5 à 8 ans et ont une aptitude remarquable au vieillissement. Les meilleurs sont les Saint-Georges et le Clos de la Maréchale.

Morey Saint-Denis 2000 du domaine Ponsot 108 ha (hors Grands Crus) fournissent 80 hl d’un excellent blanc, et surtout 3.200 hl en rouge. La puissance des Gevrey-Chambertin, la finesse des Chambolle-Musigny. A boire entre 3 et 15 ans. Morey possède une vingtaine de Premiers Crus, dont les plus connus sont : • les Chenevery, les Ruchots, Clos des Ormes, les Milandes, la Riotte, Les Blanchards, La Bussière, Les Chaffots, Aux Charmes, Les Charrières, Aux Cheseaux, Clos Baulet, Clos Sorbès, Côte Rôtie, Les Faconnières, Les Genevrières, Les Gruenchers, Monts Luisants, Les Sorbès, Le Village.

4) Vin blanc dégusté

Saint-Véran 2002 du domaine Larochette

SAINT-VERAN

Commune située au sud de la Bourgogne, dans le mâconnais, encadrant les villages de Chaintré, Fuissé, Solutré- Pouilly et Vergisson, l’appellation se répartit en deux zones distinctes avec au nord les communes de Davayé et Prissé et au sud les communes de Chânes, Chasselas, Leynes et Saint Vérand.

Au sud du Mâconnais, les terrains jusqu’alors calcaires se transforment assez brusquement : les sols primaires de schistes granitiques apparaissent. Ce type de terrain s’étend sur 30 kilomètres.

Dégustation

Le Saint-Véran est un vin qui aime le frais. Tendre et harmonieux, il est marqué par des parfums subtils. C’est un vin blanc d’une robe jaune légèrement nuancée de reflets verts, aux arômes de fruits tels que la pêche ou la poire et au goût de fruit secs, de noisettes et d’amandes grillées. Généreux en bouche ce vin est rond est équilibré, sa longue finale acidulée et minérale lui confère une grande fraîcheur, agréable et typée. Le fruit soyeux est équilibré par une acidité fraîche sur la fin de palais.

JPEG - 37.8 ko
La terrine de faisan !

Documents joints

Compte-rendu de la séance
Compte-rendu de la séance

Portfolio

La Côte de Nuits (partie bleue située en haut (...)