Bordeaux

Par Grégory
dimanche 1er novembre 2009
par  Grégory
popularité : 100%

Château la Louvière Blanc 2005

30 euros Appellation : Pessac-Léognan Note : 12,6

Le château

Le site de La Louvière fait l’admiration des visiteurs. Sa beauté lui a valu d’être inscrit en 1946 à l’Inventaire des Monuments Historiques. Le château est classé Monument Historique depuis 1991. Le vin blanc, provenant des cépages Sémillon et Sauvignon, est sec, nerveux, élégant, fruité et d’une grande complexité. Le rouge, issu de Cabernet Sauvignon, de Merlot, et d’un peu de Petit Verdot, est un vin corsé, ferme, bouqueté où à la puissance s’allient charme et finesse, qualités qui se développent au vieillissement. Les vins sont élaborés selon les méthodes anciennes et traditionnelles avec du matériel de vinification très moderne. Les Blancs sont à apprécier sur les poissons, les fruits de mer, les fromages, les Rouges sur toutes les viandes et en particulier le gibier.

Dégustation

Château : Château La Louvière Degré : 13 % vol. Cépages : Sauvignon 85% Sémillon 15%

Appréciation : Or, vert, brillant Arômes intenses de fruits exotiques, de pèches blanches, d’agrumes.

Assemblage de Sauvignon blanc et de Sémillon, ce Pessac-Léognan possède de la puissance, beaucoup de fruits mûrs, avec des notes beurrées, de pain grillé et une belle maturité. Il mériterait de passer « cru classé » ! Ce vin s’apprécie dans sa jeunesse pour son caractère fruité et vif.

Château d’Armailhac 2006

31,5 euros Appellation : Pauillac Note : Non noté (bouchonné)

Le château

Propriétée de la Baronne Philippe de Rotshchild et de ses enfants. 1855 : Désignée comme 5e cru. 1878 : Le comte Ferrand acquiert le domaine qui compte 70 hectares. 1931 : Appel de capitaux exterieur 1933 : Baron Philippe de Rotshchild devient actionnaire minoritaire. 1934 : rachete en viager es parts du comte à sa mort et devient propriétaire du domaine 1989 : changement de nom => Château Mouton Baronne Philippe devient Château d’Armailhac

Dégustation

Assemblage : 64% Cabernet Sauvignon 5% Cabernet Franc 20% Merlot 1% Petit Verdot

D’une belle couleur rouge soutenu aux reflets rubis, le millésime 2006 annonce un vin classique, d’une belle fraîcheur, à la structure précise et solide. A la dégustation, le nez est puissant et présente un subtil mélange de fruits rouges, bien mûrs, mêlé à un joli boisé, qui commence à se fondre et se traduit par des notes de pain grillé et de vanile. En bouche, Château d’Armailhac 2006 offre une belle construction : une attaque franche, suivie d’une bonne amplitude et d’une évolution tout en finesse. Les tanins sont soyeux, la bouche est racée. On y trouve un joli fruit, rehaussé par de subtiles notes boisées. La finale est longue et élégante.

Château Clémentin du pape clément 2005

41 euros Appellation : Pessac-Léognan Note : 14,1

Le château

Age des vignes : 30 ans Superficie : 32,5 hectares

Nappe de graves pyrénéennes datant de la fin du pliocène et du quaternaire ancien. Taille bordelaise, culture parcellaire, effeuillage, éclaircissage

Vendanges manuelles avec 1er tri à la vigne ; Egrenage à la main ; Mise en cuve bois par gravité, écoulage direct en barriques neuves par gravité élevage de 18 mois.

Rendement : 25 à 40hl/hectare.

Dégustation

2ème vin du Château Pape Clément (Cru Classé)

Assemblage : 60% Cabernet Sauvignon 40% Merlot

Notes générales Vin dense, intense avec notes épicées, fruitées et boisées.

Robe : rubis intense

Nez : La trame de fruits noirs est éclatante au nez mais le vin offre aussi des notes flatteuses de torréfaction et d’épices

Bouche : En bouche les flaveurs de cassis dominent sur une trame veloutée, coulante, acidulée, à peine marquée par la finesse des tanins

Château La Croix de Gay 2001

36 euros Appellation : Pomerol Note : 14,9

Le château

Les parcelles de La Croix de Gay sont principalement situées sur la haute terrasse de Pomerol, à quelques centaines de mètres de Pétrus et L’Evangile. Chantal Lebreton a pris la suite de son père Noël Raynaud, disparu après les vendanges 97. Soutenue par sa mère et son frère, le docteur Alain Raynaud (Château Quinault), elle perpétue une longue tradition familiale héritée du XVe siècle... Vinificatrice enthousiaste, elle a engagé d’importants efforts de sélection dans les vignes. La Croix de Gay a confirmé de nets progrès dans les derniers millésimes, gagnant en densité.

Dégustation

Assemblage : 5% de Cabernet Sauvignon 5% de Cabernet Franc 90% de Merlot

robe profonde ; nez intense, avec des notes boisées légèrement insistantes actuellement qui se fondront sans problème ; la bouche élégante, profonde, de grande longueur témoigne d’une indéniable race.

Château petit Faurie de Soutard 2004

24,5 euros Appellation : Pessac-Léognan Note : 10,5

Le château

Petit Faurie de Soutard rejoint les Vignobles Capdemourlin par le mariage de Françoise et Jacques Capdemourlin.

Dès 1978, le cru bénéficiera de l’exigence passionnelle de la famille nécessaire à l’élaboration de grands vins.

Petit Faurie de Soutard est un Grand Cru Classé de Saint-Emilion d’une qualité exceptionnelle, alliant la complexité et l’élégance féminine précieuse à Françoise Capdemourlin.

Le vignoble de 8 hectares est situé aux portes de la ville de Saint-Emilion sur un point culminant du plateau Nord.

Ce domaine a récemment fait l’objet d’importants travaux de rénovation tant dans le cuvier que dans les chais à barriques. Les soins les plus attentifs dont il bénéficie chaque année en font un vin très renommé et apprécié des connaisseurs.

LE VIGNOBLE Création du vignoble : 1850 Superficie : 8 hectares Terroir : Côte argilo-calcaire et pied de côte sablonneux Age moyen des vignes : 30 ans

Viticulture :
- Mise en place du parcellaire par relevé GPS
- Identification des parcelles sur le terrain
- Travail du sol en grande partie tous les fonds
- Taille Guyot double
- Viticulture raisonnée

Vendanges : Manuelles dans des petites cagettes perforées.

LA VINIFICATION Cuves : 100% acier inoxydable, thermorégulation externe Cuvaison : Minimum trois semaines selon les millésimes Barriques : 50% barriques neuves et 50% 1 an, fermentation malo-lactique en barriques neuves Elevage en barriques : 15 à 18 mois

Production annuelle (moyenne) : 42 000 bouteilles

Dégustation

Assemblage : 65% Merlot, 30% Cabernet Franc 5% Cabernet Sauvignon

Son 2004 est un vin de garde typique, encore fermé mais prometteur. L’aération libère des notes minérales et beurrées. L’attaque est souple, les tanins se montrent fermes mais élégants ; la finale est assez longue : tout est en place pour offrir un grand plaisir dans cinq ans.


Portfolio

JPEG - 41.5 ko JPEG - 36.1 ko JPEG - 33.9 ko JPEG - 34.8 ko JPEG - 38.8 ko