Château Carbonnieux 1978 - Pessac Léognan

dégusté le 21 novembre 2008
dimanche 23 novembre 2008
par  Denis
popularité : 100%

Note moyenne /20

Pays/région : Bordeaux Appellation : Pessac-Léognan Classement : Cru Classé Couleur : Rouge Proprietaire : SC des Grandes Graves Superficie : 47 ha Production : 200000 bouteilles Encépagement : 60% Cabernet Sauvignon, 30% Merlot, 1% Petit Verdot, 7% Cabernet Franc, 2% Malbec

Caractéristiques générales du vin : Ces vins rouges, pleins de sève, charnus, bien bouquetés, jouissent d’une renommée égale à celle des vins blancs. Eux aussi sont de grande race. Ils atteignent et développent en vieillissant la qualité des plus grands vins de Bordeaux.

Description du millésime 1978 Un très grand millésime. Malgré une météo déplorable jusqu’au début du mois d’août, le millésime fut sauvé par une arrière-saison exceptionnelle permettant d’obtenir une excellente maturité des raisins. Tardives, les vendanges engendrèrent des vins intensément fruités, très colorés et moyennement tanniques. On trouve de formidables réussites dans les Graves, ainsi que dans la plupart des grands crus du Médoc. La grande majorité de ces vins sont aujourd’hui à maturité. Plus difficile en Sauternais, l’automne chaud et sec a perturbé la formation de la pourriture noble. Les vins sont gras et manquent de complexité Histoire : Construit à la fin du XIVème siècle, vers 1380, le château Carbonnieux est l’un des crus les plus anciens du très vieux terroir des Graves, berceau des vins de Bordeaux. Il est établi sur les croupes silico-calcaires dominant la fraîche vallée de "l’Eau-Blanche", qui traverse la commune de Léognan. C’est sur un vignoble en piètre état que la famille Perrin, déjà propriétaire de vignes en Algérie, jette son dévolu dans les années 1950. Ravagé par le phylloxera à la fin du XIXème siècle, le domaine souffre de la crise de sur-production chronique qui frappera l’ensemble du vignoble français jusqu’à la fin des années 1960. Inhabités depuis la première guerre mondiale, les bâtiments sont délabrés. En outre, l’hiver qui suit le rachat (1956) est l’un des plus froids du siècle, avec des températures qui frôlent les -20° ! Marc Perrin entreprend alors de redonner au domaine le lustre de sa plus belle période, qui remonte au XVIIème siècle. Le vignoble fait l’objet d’un programme de replantation complet. Les résultats se font réellement sentir à partir du début des années 1980, sous la houlette d’Antony Perrin, qui reprend les rênes à partir de 1982. Formidable visionnaire, il porte le cru à son plus haut niveau, en rouge comme en blanc. Il procède aussi au rachat d’autres domaines de l’appellation : Le Sartre, Tour-Léognan, Bois-Martin, Lafon-Menaut et Haut-Vigneu. Respecté de ses pairs, il participera à la création de l’appellation Pessac-Léognan en 1987. Depuis son décès en 2008, la relève est assurée par ses deux fils.


Portfolio

Château Carbonnieux 1978 JPEG - 1.5 Mo